Les carrières d’argile que nous exploitons sont, comme nos usines, des installations classées pour la protection de l’environnement. À ce titre, elles sont soumises à autorisation préfectorale d’exploitation pour une durée déterminée. Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter le site www.installationsclassees.developpement-durable.gouv

Nos devoirs vis-à-vis des plans d’exploitation


Nos plans d'exploitation des carrières intègrent:

  • la réalisation d’un état initial de la faune et de la flore,
  • l’ensemble des mesures adoptées pour la préservation de la biodiversité,
  • la cartographie de présence des espèces ainsi que leurs photos.
  • Préalablement à l’exploitation, la remise en état des carrières (modalités et phasage) est clairement définie.
  • Les phases d’exploitation sont coordonnées au réaménagement des carrières, afin de limiter autant que possible les surfaces impactées par l’extraction.
  • En fin d’exploitation, les terrains sont généralement remis à leur destination d’origine (reboisement, remise en culture…). L’arrêté peut prévoir, le cas échéant, la création d’un plan d’eau.
  •  

Rendre nos sites à la nature


Il est possible de revitaliser les milieux naturels et d’enrichir la biodiversité pendant et après l’exploitation d’une carrière. À Chagny, par exemple, notre activité a permis le développement de 11 espèces d’amphibiens, qui font l’objet d’une attention particulière des personnels du site. 

En outre, un outil d’analyse des impacts environnementaux et de leur criticité, développé par notre groupe, permet d’optimiser l’élaboration des plans d’actions ad hoc.