En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et améliorer votre expérience de navigation.

Vous pouvez désactiver les cookies en cliquant ici

Eléments techniques du projet


Mise en œuvre

La mise en œuvre des systèmes constructifs est la clé de la performance finale des maisons. Le soin qui est apporté au traitement des points singuliers est primordial notamment vis-à-vis de la performance d’étanchéité à l’air des maisons.
Le constructeur Les Provinciales a rigoureusement planifié les interventions de chaque corps de métier et géré les interfaces entre les différents intervenants sur le chantier.
Des réunions chantiers hebdomadaires rassemblant tous les partenaires ont permis d’informer et de décider collectivement. Des vidéos de mise en œuvre ont été tournées à chaque étape clé du chantier ainsi qu’à l’occasion des tests d’imperméabilité à l’air.

Le label BEPOS Effinergie 2013 délivré par CEQUAMI

Confort d’été

Le confort d’été est apporté d’abord par la mise en œuvre des principes de l’architecture bioclimatique des deux maisons, compte-tenu de l’emprise foncière disponible. Les façades exposées au sud sont protégées du soleil d’été par des pergolas équipées de brise soleil en terre cuite et les toitures sont prolongées en casquettes, tout en préservant l’ensoleillement en hiver.
La maison de type T4 est entièrement réalisée en BMI de 30cm. La BMI est une brique Monolithe isolée de 30 cm d’épaisseur. Elle est asymétrique de manière à concentrer l’essentiel de sa masse coté intérieur de la maison, conférant à celle-ci une bonne inertie donc un meilleur confort d’été.
Les deux maisons proposent un cloisonnement séparatif de la salle de séjour et des chambres, en briques de terre crue, qui régule le taux d’humidité des pièces et augmente la sensation de confort, notamment en été. Par ailleurs, la terre crue permet la diffusion douce de la chaleur du poêle à granulés en hiver.

Suivi des performances

Les caractéristiques d’inertie et de régulation hygrothermique ne sont pas modélisables à ce jour par le logiciel de calcul règlementaire de la règlementation thermique TH BCE : les maisons sont donc équipées de capteurs de température et d’humidité pour en faire la démonstration.

Respect de l’environnement


Les maisons T3 et T4, de par leur architecture bioclimatique, leur conception et le choix des solutions constructives mises en œuvre, les deux maisons sont très sobres énergétiquement et consomment moins d’énergie qu’elles n’en produisent ; la production d’électricité par les panneaux solaires photovoltaïques intégrés à la couverture compense les consommations de la maison (chauffage, éclairage, ventilation) et les consommations des locataires (électroménager, média).
Dans la maison de type T3, l’eau chaude sanitaire est produite par un chauffe-eau thermodynamique couplé à un système TERREAL innovant de récupération des calories circulant naturellement sous les tuiles, augmentant significativement le coefficient de performance du chauffe-eau.
Dans la maison de type T4, l’eau chaude sanitaire est produite par 4m² de panneaux solaires thermiques couplés à un ballon d’accumulation.
Les maisons sont équipées de récupérateurs d’eau pluviale afin de couvrir les besoins en eau pour l’arrosage des plantes.
Elles sont implantées dans l’éco quartier de la ZAC des Vallons du Griffoul à Castelnaudary.

La ZAC des Vallons du Griffoul

L’éco quartier de la ZAC des Vallons du Griffoul complète la trame urbaine existante de la commune et est en adéquation avec tous les objectifs de développement durable de la commune de Castelnaudary à savoi

  • Forme et intégration urbaine : limitation des hauteurs, utilisation réduite de l’automobile, présence de piste cyclables, de cheminements piétonniers, la proximité des transports en communs
  • Mixité : Les logements seront individuels, individuels groupés et collectifs et un quart d’entre eux seront dans le parc social.
  • Eau : récupération des eaux de pluie, équipement de limitation des consommations, livrets d’accueil pour les futurs occupants
  • Biodiversité : préservation des boisements
  • Orientation bioclimatique : pièces à vivre au sud
  • Energie : constructions à faibles consommations et eau chaude solaire thermique
  • Déchets : espaces de pré tri et composteurs
  • Matériaux : locaux, naturels, labellisés
  • Coût maitrisé
  • Concertation.

Les matériaux de terre cuite

Les matériaux servant à la construction de ces maisons sont produits localement à base d’argile et de sable et ils ont fait l’objet d’une analyse de leur cycle de vie, nombre d’entre eux ont une FDES (fiches de déclarations environnementales et sanitaires) qui est disponible gratuitement sur la base www.inies.fr ou sur demande auprès de TERREAL.

Maîtrise des coûts


Un coût modéré pour des maisons à loyers modérés

L’enjeu de la reproductibilité du Projet HSP, c’est maitriser le coût de construction d’un bâtiment à énergie positive à un niveau qui reste compatible avec les coûts de construction et d’entretien du logement social.


Pour cela le Projet HSP c’est :
- une étude économique détaillée et partagée dès l’acte de conception
- une maîtrise des coûts et des délais de livraison du chantier, tout au long de la phase de construction
- un coût final peu éloigné des coûts de construction des logements RT 2012 (hors installation photovoltaïque)
- une enveloppe du bâtiment simple robuste et pérenne qui minimise le recours à des équipements sophistiqués ou coûteux à entretenir qui engendreraient un coût global plus important (investissement + entretien).


Coût de l’opération : 300 000 €
1 170 €/m² pour le T3
1 330 €/m² pour le T4


Précarité énergétique:
L’augmentation continue des prix du gaz et de l’électricité est une hypothèse désormais largement partagée, qui suscitent des inquiétudes chez les ménages et chez les bailleurs sociaux.
Maitriser la facture énergétique d’un logement performant, c’est redistribuer du pouvoir d’achat aux ménages les plus fragiles.
Afin que les ménages les plus fragiles ne se retrouvent pas en situation de précarité énergétique (la facture d’énergie correspond à 10 % du revenu du ménage), la maison de 2020, à l’image des maisons du Projet HSP devra :

  • être économe énergétiquement sur la durée de vie des maisons, pour être soutenable pour ses occupants
  • être simple et robuste dans son fonctionnement, pour réduire les coûts d’investissement et d’entretien, pour être soutenable pour le bailleur social.

 

Logements accessibles handicapés

Selon la réglementation en vigueur, toute maison individuelle construite pour être louée doit être aménageable de façon à être accessible aux personnes handicapées quel que soit leur handicap.

De par la volonté de Habitat Audois, les deux maisons HSP sont conçues d’emblée avec l’ensemble des critères d’accessibilité aux personnes handicapées.

Plain-pied, seuils de portes, débattements dans chaque pièce permettant la manœuvre d’un fauteuil.

Un partenariat fort dans le tissu local

Au-delà des compétences techniques et d’un environnement institutionnel, Ademe et Région Languedoc-Roussillon, qui a facilité la réalisation du Projet HSP, c’est bien la qualité des relations humaines qui a permis le succès du projet.

Le partage des valeurs, la proximité des acteurs, la conviction d’apporter chacun les éléments clés de succès ont fait de l’opération HSP un projet emblématique et fédérateur.

 

 

L’humain au cœur du projet HSP


L’humain au cœur du dispositif du Projet Habitat Social Positif 

L’Homme est au cœur du Projet HSP dans la continuité des programmes emblématiques d’Habitat Audois.

Au-delà de la prise en compte des enjeux de qualité de l’habitat, de sobriété énergétique et de confort en toutes saisons, une nouvelle approche est mise en œuvre. En effet, les consommations énergétiques directement liées à la vie des locataires (électroménager, média) représentent désormais la part principale des consommations d’énergie dans un bâtiment performant. Il s’agit donc de mettre à la disposition des locataires des dispositifs d’information qui vont leur permettre de mieux comprendre et de mieux maitriser leur consommation d’énergie.

Ces dispositifs d’accompagnement seront construits avec les locataires et mis à leur disposition sur une durée prévue de 3 années.

Les retours d’expérience qui en seront issus serviront à la mise en place de dispositifs adaptés au cas par cas dans la Commune de Castelnaudary et dans le parc de logement d’Habitat Audois.

L’instrumentation des logements mise en place à l’occasion du Projet HSP rendra accessible la performance réelle des logements en phase d’occupation et orientera les futurs développements des nouveaux systèmes constructifs de TERREAL, mais aussi sera utile aux réflexions et programmes pilotés par la Région Languedoc-Roussillon et par l’ADEME.

Logements accessibles handicapés

Selon la réglementation en vigueur, toute maison individuelle construite pour être louée doit être aménageable de façon à être accessible aux personnes handicapées quel que soit leur handicap.

De par la volonté de Habitat Audois, les deux maisons HSP sont conçues d’emblée avec l’ensemble des critères d’accessibilité aux personnes handicapées.

Plain-pied, seuils de portes, débattements dans chaque pièce permettant la manœuvre d’un fauteuil.

Un partenariat fort dans le tissu local

Au-delà des compétences techniques et d’un environnement institutionnel, Ademe et Région Languedoc-Roussillon, qui a facilité la réalisation du Projet HSP, c’est bien la qualité des relations humaines qui a permis le succès du projet.

Le partage des valeurs, la proximité des acteurs, la conviction d’apporter chacun les éléments clés de succès ont fait de l’opération HSP un projet emblématique et fédérateur.